Hugues Aubriot

Hugues Aubriot, intendant des finances et prévôt de Paris sous Charles V, né à Dijon

En 1364, après avoir été prévôt de Dijon, Hugues Aubriot devient Prévôt de Paris. A ce titre, il met en œuvre dans la ville des travaux importants. Il fait construire le pont Saint-Michel et le Pont au Change. Il fait aussi édifier, pour répondre au souci du roi de protéger sa capitale, le Petit Châtelet et la Bastille. Dès 1370, il fait construire, rue Montmartre, un égout voûté et maçonné qui rejoint le ruisseau de Ménilmontant. Le réseau se développe alors lentement au fil des siècles

Accusé d’impiété parce qu’il prend des mesures de clémence à l’égard des Juifs de Paris, il est emprisonné. A la nouvelle du rétablissement de taxes qui avaient été abolies par le roi Charles V, le peuple de Paris se révolte et s’empare, à l’Hôtel de Ville, des armes, en particulier de maillets de plomb utilisés par les défenseurs de la ville sur les remparts, maillets qui servent à frapper les assaillants. Les “ maillotins ” s’emparent de la ville et y commettent nombre d’excès. Ce sont eux qui libèrent Aubriot et qui voulurent le mettre à leur tête; mais il refusa ce dangereux honneur. Il meurt quelques mois plus tard, en 1382. Sa statue orne la façade de l’hôtel de ville de Paris.


Le 22 avril 1370, Hugues Aubriot, nouveau prévost de Paris, pose la première pierre de l’une des deux tours dites, plus tard, de la Liberté et de la Bertaudière. Dans le même temps, il fait exhausser les deux précédentes, dénommées par la suite, de la Chapelle et du Trésor .Enfin, il ordonne le déplacement de la porte Saint-Antoine sur le flanc du nouvel édifice. A la vérité, un passage demeure sous la Bastille, entre la ville et la campagne, mais il est tenu secret. En mai 1418, le jeune Charles VII l’empruntera pour fuir Paris occupé par les Bourguignons et rencontre son destin en la personne d’une Pucelle.


Né au début du 14ème siècle à Dijon (Côte-d’Or)

Homme d’état. D’abord surintendant des finances, Aubriot est fait prévôt et capitaine de Paris par Charles V en 1364. Il termine les travaux de fortifications entrepris par Etienne Marcel, fait construire la Bastille, le petit Châtelet, les ponts Saint-Michel et de l’Hôtel-Dieu. On lui doit les premiers égouts voûtés et une partie des quais qui longent la Seine. Mais ses fonctions judiciaires lui attirent des inimitiés, et, après la mort de Charles V, il est accusé, sans doute à tort, d’hérésie, et enfermé à la Bastille en 1381. L’année suivante, il recouvre la liberté grâce à la révolte populaire des maillotins, qui veulent le placer à leur tête. Mais il refuse et se retire en Bourgogne où il meurt, peu de temps après.

Prévôté de Paris

Le prévôt de Paris est l’officier royal placé à la tête du Châtelet. Il est chargé de représenter le roi dans la ville, vicomté et prévôté de Paris. À partir du XVIe siècle, la charge du prévôt est partagée entre le lieutenant civil, le lieutenant criminel et le lieutenant de police. La charge de prévôt de Paris subsiste cependant jusqu’en 1792.

Sources

Cartulaire des Vaux-de-Cernay

J. Fourquaut, J. de Courtecourt, Tome second, Acte 78, édité par Lucien Merlet et Auguste Moutié, du 12 septembre 1376,lien

Hugues Aubriot, garde de la prévôté de Paris, fait savoir que par devant Jean de Courtecourt et Jehan Fourquaut, clercs, notaires au Chatellet de Paris, Clément de Villepereur, écuier, seigneur de la Bretesche, vend à l’abbé et au couvent Notre Dame des Vaux de Cernay, deux muids de grain, moitié blé, moitié avoine, à la mesure de Marly, qu’il percevait chacun an sur la grange que les religieux ont au lieu de Saint-Non, près la Bretesche, moyennant huit vingt francs d’or du coin du roi, et à la charge par lesdits religieux de dire perpétuellement six messes, savoir quatre de Requiem pour les prédécesseurs du vendeur et de sa femme, deux du Saint Esprit et de Notre Dame du vivant de ces derniers, et de Requiem après leur mort.
L’an mil trois cens soixante seze, le vendredi douze septembre.
Signé : ” J. Fourquaut, J. de Courtecourt. “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.